Accueil > Actualités > Notre sélection de l’actualité > Loi Avenir professionnel : « L’État ne peut pas jouer seul (...)

Loi Avenir professionnel : « L’État ne peut pas jouer seul » (François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire)

13 septembre 2018

En marge de la rénovation d’un centre de formation d’apprentis (CFA) à Orléans, le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, a communiqué un courrier adressé le jour même à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, dans lequel il lui demande « d’affirmer le rôle de la Région et des acteurs locaux » dans les décrets d’application de la loi relative à la liberté de choisir son avenir professionnel promulguée le 5 septembre 2018. « Les attentes des Régions n’ont pas été prises en compte », a rappelé celui qui est également le président délégué de Régions de France : « La loi a été votée mais il reste encore les décrets qui vont être mis en place. Je souhaite qu’ils nous soient plus favorables », déclare l’élu.

Apprentissage, péréquation et représentativité

Dans le courrier adressé à Muriel Pénicaud, le président de Région demande ....
Consulter l’article de Guihlerme Ringuenet du Quotidien de la formation de ce jour.

Extraits : Le Quotidien de la formation du 13 septembre 2018, Centre Inffo

Mis en ligne le 13 septembre 2018